SRSMC UMR 7565


Partenaires

CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Recherche > PHOTOSENS

Présentation Photosens

PHOTOSENS


Photosensibilisateurs et systèmes π‐conjugués : Design, propriétés électroniques et applications


Coordinateur : Philippe C. Gros (DR‐CNRS), Xavier Assfeld (Pr), Marc Beley (Pr), Cristina
Cebrian Avila (MCF), Sebastien Giroux (MCF), Antonio Monari (MCF)
Support technique : Stéphane Parant (IE)


Thématique et mots clés : Photosensibilisateurs, transporteurs de charges, ligands, complexes, systèmes délocalisés, états électroniques excités, ingénierie moléculaire, spectroscopie.

Contact


Responsable : Philippe C. Gros (DR‐CNRS)
Team PHOTOSENS, UMR CNRS 7565 SRSMC, Université de Lorraine
Faculté des sciences et technologies
Bld des Aiguillettes, BP 70239, 54506 Vandoeuvre les Nancy cedex
Tel : + 33 3 83 68 49 79

Contexte et positionnement du projet :


Le monde des nouvelles technologies est en perpétuelle évolution ce qui implique le développement de systèmes de plus en plus petits, intelligents et performants. Un grand défi d’avenir sera donc de savoir créer modifier et organiser à volonté des objets de petite taille tout en ayant la connaissance de leur propriétés électroniques ainsi que la possibilité de les moduler. Dans ce contexte, les composés organiques ou organométalliques sont très prometteurs et les applications sont multiples telles en l’électronique moléculaire. Pour concevoir et développer de nouveaux systèmes performants, la recherche menée de façon pluridisciplinaire est incontournable tant le nombre de paramètres à maîtriser est important. Notre unité de recherche dispose d’expertises très complémentaires en chimie de synthèse (voies d’accès originales aux hétérocycles complexes), spectroscopie, électrochimie et chimie théorique pour contribuer fortement à cette problématique.


 

Objectif : synthèse-caractérisation-modélisation :


L’objectif de l’équipe projet PHOTOSENS est de concentrer des forces sur le design de nouveaux photosensibilisateurs organiques et organométalliques et transporteurs de charges performants à applications multiples telles que les cellules solaires DSSC (Dye-sensitized-solar cells) ou l’électronique moléculaire. L’idée est de développer une approche prédictive de la structure des composés à synthétiser à partir du calcul de propriétés électroniques (densité électronique, simulation de spectre). La confrontation des résultats expérimentaux (spectroscopie, électrochimie) aux résultats théoriques conduira à des travaux d’optimisation qui contribueront au progrès de chaque discipline mise en jeu dans le projet. Cette approche pluridisciplinaire locale sera complétée par des études photophysiques (spectroscopie transitoire) réalisées en collaboration aves le groupe de C.A. Bignozzi (Ferrara, Italie). Enfin l’aspect dispositif sera également étudié à partir des composés les plus prometteurs à partir de solutions développées localement et en collaboration avec le réseau MATEOH-PV (Photovoltaïque Alsace-Lorraine) dont l’équipe est membre.